Édito : De l’art de la respiration...


Impossible pour une soprano de nous enchanter par un bel Aria, si elle n’a pas d’abord bien respiré. Respirer, c’est nécessaire pour vivre, c’est nécessaire pour chanter. De même : impossible pour un clarinettiste de produire un seul son sur son instrument s’il n’a préalablement bien appris à respirer. Et là, je vous parle d’expérience ! Bien respirer, c’est capital... pour ne pas être à bout de souffle ! C’est à cette condition que le chant ou la musique pourront nous « inspirer ».

Il en va de même pour l’écoute et la parole ! Nous avons tous fait l’expérience qu’il est impossible de parler si l’on n’a pas préalablement écouté. Depuis le fond des âges, c’est par l’écoute que l’être humain a appris à parler. Et puis, progressivement, le dialogue s’engage. Bien (s’) écouter et bien (se) parler, quel art ! Pour un « Vicariat de la formation » et pour une maison comme la nôtre, la formation à l’écoute et à la parole est au cœur de sa mission. Comment pourrions-nous être des acteurs pastoraux ou être des enseignants sans travailler l’écoute et la parole ?

La foi vient de l’écoute. Le psalmiste nous interpelle chaque jour: « Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? » (Ps 94, 7) Chaque matin, nous pouvons commencer la journée avec le cri « Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange. » Le cœur de la prière, n’est-ce pas l’écoute de Celui qui ne cesse de s’entretenir avec nous ? Le travail de l’intelligence de la foi n’est pas « à côté » du dynamisme spirituel, au contraire. « La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la vérité. » (s. Jean Paul II.)
C’est au nom de la foi que nous avons aussi à chercher à découvrir « ce que le Seigneur a à dire » dans les circonstances de la vie et du monde de notre temps, comme le dit le pape François dans l’Exhortation apostolique « La joie de l’Évangile ». Il nous exhorte à devenir des « évangélisateurs avec Esprit », « en acte et en vérité » (1 Jn 3,18), ouverts au souffle et à l’action de l’Esprit Saint.


Chère lectrice, cher lecteur, vous consultez le programme des formations 2017-2018 du Vicariat de la formation du diocèse de Liège. Je ne vous souhaite pas seulement une bonne découverte de ces nombreuses propositions. Je souhaite surtout que ce « travail » de la formation vous donne du souffle et de l’inspiration pour votre mission et pour votre témoignage, mais aussi pour votre vie.

Emil Piront
Vicaire épiscopal







1.1. Bible : lire et comprendre l’Écriture

Introduction à la Bible

Initiation à la Bible (cder 1100/1)
Le cours abordera la Bible comme une bibliothèque de livres, de dates et d'origines très différentes et qui constituent cependant un ensemble cohérent. On présentera en particulier l'histoire de la rédaction de l'AT et du NT ; on découvrira différentes approches herméneutiques diachroniques ainsi que synchroniques, et de façon exemplaire, on situera des récits-clés et leurs personnages-clés dans leurs contextes littéraires et historiques respectifs. Les moyens et outils littéraires mis en œuvre par leurs auteurs (forme et genre littéraire, Sitz im Leben, fonction des récits, contexte historique, trame narrative, réception synchronique) seront mis en évidence. Au terme de l'activité, l'étudiant sera capable de situer les récits abordés, ainsi que la Bible dans son ensemble, comme production littéraire de leur époque, et d'en dégager, de façon exemplaire, un sens pour la vie du chrétien aujourd'hui.
10 mercredis de 13h45 à 16h35 (30h = 3 cr)
20/9, 27/9, 4/10, 11/10, 18/10, 25/10, 8/11, 22/11, 29/11, 6/12


Initiation à la Bible : Ancien et Nouveau Testament (pour l’enseignement fondamental)
Le cours introduira à l’histoire de la rédaction de la Bible, en même temps qu’à sa constitution comme relecture croyante de l’histoire. Il donnera des éléments d’analyse narrative et de lecture symbolique permettant d’éviter une approche fondamentaliste et de nourrir une réflexion sur la manière de raconter la Bible.
Il comportera un module Ancien Testament (Dieu libérateur et créateur, les grandes figures…) et un module Nouveau Testament (la résurrection comme pierre angulaire de la foi de la communauté naissante et comme clé de relecture de la vie de Jésus, analyse de quelques rencontres, paraboles, miracles comme signes, les grands traits de la personne de Jésus et de sa mission), tout en s’attachant au lien entre les deux Testaments. Il veillera à faire le lien avec les compétences du cours de religion dans le fondamental.
15 mercredis (28h)
de 13h45 à 15h35 : 15/11, 22/11, 29/11, 6/12, 13/12
de 13h30 à 15h20 : 31/1, 7/2, 21/2, 28/2, 7/3, 14/3, 21/3, 28/3, 18/4, 25/4


Jésus, le Sauveur attendu ? L'évangile selon Marc à la lumière du Premier Testament
Nous entrerons pas à pas dans une lecture continue du récit de Marc, nous confrontant à la personne de Jésus, comme les disciples et d'autres, et nous appelant à l’écouter et à le suivre... Mais qui est Jésus ? Et quel est le Sauveur que le peuple juif attendait : prophète, berger, messie, roi, serviteur, fils d'homme? Quelle est l'expérience du peuple de l'Alliance ? (Lecture de grandes pages du Premier Testament) Comment cette attente est-elle réalisée en Jésus, Christ, Fils de Dieu ?
Travail assidu du texte, sous forme d'ateliers et d'enseignements et demandant un travail personnel régulier, dans le but d’acquérir progressivement une méthode de lecture, d’écoute et de découverte des textes bibliques et de leur actualité vivante.
9 samedis (24h)
de 8h30 à 12h20 : 30/9, 21/10, 14/4
de 8h30 à 10h20 : 4/11, 2/12, 27/1, 3/2, 10/3, 17/3


Approche de la Parole de Dieu et contexte liturgique

Dans l’exhortation apostolique « La joie de l’Évangile », le pape François consacre une large réflexion à l’homélie. Selon lui, la prédication dans la liturgie demande une sérieuse évaluation (EG 135-159).
La Parole de Dieu est omniprésente dans la liturgie. Elle y est proclamée, célébrée, écoutée, chantée, commentée… L’homélie y a une place importante ; elle « reprend ce dialogue qui est déjà engagé entre le Seigneur et son peuple » (EG 138). La préparation de l’homélie demande un soin particulier : il faut « y consacrer un temps prolongé d’étude, de prière, de réflexion et de créativité pastorale » (EG 145). « Un prédicateur est un contemplatif de la Parole et aussi un contemplatif du peuple » (EG 154).
Les quatre modules présentés ci-dessous proposent une approche de la Parole de Dieu, avec tout l’apport des sciences bibliques, mais en tenant compte du contexte liturgique. Étudier le choix, l’agencement et la répartition des textes bibliques dans les lectionnaires de la liturgie (en particulier de l’eucharistie dominicale) nous permet d’approcher le cœur même des Écritures et le mystère de la foi. Étudier et scruter la Parole de Dieu proclamée dans la liturgie nous met au diapason de Celui qui ne cesse de s’entretenir avec nous.

Les différents modules ci-dessous s’adressent prioritairement aux candidats en formation vers le diaconat et le presbytérat. Ils sont aussi d’une utilité pour tout diacre et prêtre désireux de s’offrir un temps de formation permanente et de « rafraîchissement ».
Pour les autres personnes intéressées : une formation biblique initiale est présupposée et un discernement préalable est demandé (contact : E. Piront).
(1) La Parole de Dieu et liturgie : introduction et fondements
5 samedis (15h = 1,5 cr)
de 9h à 12h : 7/10, 14/10, 21/10, 28/10, 4/11


(2) La Parole de Dieu dans la liturgie : Avent et Noël
4 samedis (12h = 1 cr)
de 9h à 12h : 18/11, 25/11, 2/12, 9/12


(3) La Parole de Dieu dans la liturgie : Carême et Pâques
5 samedis (15h = 1,5 cr)
de 9h à 12h : 20/1, 27/1, 3/2, 24/2, 3/3


(4) La Parole de Dieu dans la liturgie : les dimanches dans l’année (temps ordinaire)
5 samedis (15h = 1,5 cr)
de 9h à 12h : 21/4, 28/4, 5/5, 12/5, 26/5



Ancien Testament

Clé pour l'Écriture : Alliance (cder 1100/2)
L’alliance, clé de lecture et d’interprétation de l’histoire biblique, sera l’objet de notre parcours. Resituant cette Alliance dans le contexte d’un petit peuple qui découvre peu à peu un Dieu partenaire, nous tenterons d’en saisir la portée théologique, spirituelle, éthique pour hier comme pour aujourd'hui.
Nous ferons résonner différentes facettes de cette ressource fondamentale dans le cadre de thématiques présentes dans le programme.
6 jeudis de 17h30 à 19h20 (12h = 1 cr)
5/10, 12/10, 19/10, 26/10, 9/11, 16/11



Nouveau Testament

Jésus non-violent : Nouvelle lecture de l’Évangile de Marc (cder 1100/3)
Le pape François, pour la 50ème journée de la paix, invite les chrétiens à adopter le style de vie de la non-violence active évangélique.
À travers la lecture de l'évangile de Marc, nous partirons à la découverte de la déconcertante non-violence de Jésus. Une nouvelle lecture de l'évangile de Marc sera proposée, lecture thématique nourrie de clefs de lecture profondément fécondes, utilisables également dans notre vie quotidienne ou dans nos engagements plus audacieux.
Outre une introduction générale à la lecture de Marc, les étudiants seront initiés notamment à la pratique de l'analyse narrative enrichie d'analyse thématique.
De quoi bouleverser notre façon de lire Marc. Et qui sait, nos vies ?
6 mercredis de 14h à 16h20 (15h = 1cr)
13/9, 20/9, 4/10, 18/10, 8/11, 22/11



Clé pour l'Écriture : Résurrection - Incarnation (cder 1100/4)
Ces deux ressources sont liées comme pierres angulaires de la foi chrétienne. Elles s’éclairent l’une l’autre et se révèlent traces de l’engagement inouï de Dieu envers l’homme. Nous déploierons les perspectives inédites ainsi dessinées sur le plan théologique et anthropologique, mais aussi dans leurs implications spirituelles et éthiques. Nous travaillerons ces ressources en lien étroit avec le programme, ses thématiques et ses compétences.
10 mercredis (20h = 2 cr) de 13h45 à 15h35
de 13h45 à 15h35 : 24/1, 31/1, 7/2, 21/2, 28/2, 7/3
de 15h30 à 17h20 : 14/3, 21/3, 28/3, 18/4



"Rabbi, où demeures-tu ?" (Jn 1,38) : une lecture de l'Évangile selon saint Jean
Se laisser conduire par un Évangile est toujours une aventure passionnante. Le Quatrième Évangile est l’Évangile des rencontres personnelles : nous pouvons tous nous y retrouver pour nous laisser rencontrer par Jésus, l'envoyé du Père, le Fils plein de grâce et de vérité. C'est une aventure de foi et d'amour, plus actuelle que jamais.
5 jeudis (5h)
de 14h30 à 15h30 : 1/3, 15/3, 19/4, 3/5, 17/5




1.2. Dogmatique : entrer dans l’intelligence de la foi chrétienne

Croire en chrétiens aujourd’hui (cder 1000/1)
Quel est le cœur de la foi chrétienne ? Quelle en est la cohérence interne ? A-t-on de bonnes raisons de croire ?
Ce cours de base effectue une relecture raisonnée des axes fondamentaux de la foi chrétienne à travers la découverte des différents articles du Credo et des grandes lignes de l'histoire biblique.
7 samedis de 10h à 12h30 (18h = 2 cr)
16/9, 23/9, 7/10, 14/10, 28/10, 9/12, 16/12



La foi de l’Église (Credo) (cder 1200)
Le cours visite les conditions de l'acte de foi dans le monde contemporain. Il est attentif aux interrogations nouvelles que pose l'antique Credo de l'Église.
À partir de l'Écriture et de la Tradition vivante de l'Église, ce cours développe les thématiques christologiques et trinitaires. Il met par ailleurs en lumière les lignes de force de l'anthropologie théologique (création, mal, salut, fins dernières).
14 mardis de 17h30 à 19h20 (28h = 3 cr)
16/1, 23/1, 30/1, 6/2, 20/2, 27/2, 6/3, 13/3, 20/3, 27/3, 17/4, 24/4, 8/5, 15/5



Une foi qui change le monde
Le cours s’appuiera sur l’ouvrage récent d’Étienne Grieu «Une foi qui change le monde» (Bayard, 2013).
On se confrontera aux fondamentaux de la vie chrétienne et à la réflexion théologique et pastorale proposés par l’auteur : la force de retournement des petits de l’évangile, le désir de vivre ensemble, l’Alliance comme lien qui libère, les institutions dans l’Église comme des outils de grâce.
5 samedis (10h) de 8h30 à 10h20
21/4, 28/4, 5/5, 12/5, 19/5



Les repères de la foi chrétienne revisités
Dans les divers lieux de la pastorale de la santé, les membres des équipes d’aumôneries ou de visiteurs vivent des situations ou des rencontres où ils sont interpellés dans la foi chrétienne. Il arrive que certains se demandent « Et Dieu dans tout ça ? » D’autres s’interrogent peut-être « Et l’humain dans tout ça ? »
Le besoin s’est fait sentir de proposer spécifiquement pour les acteurs de la pastorale de la santé un temps pour revisiter les « essentiels » de la foi chrétienne, pour écouter, lire, échanger, réfléchir, pour « désensabler » les (res)sources théologiques.
Nous proposons de prendre le temps pour découvrir quelques textes-phares, en essayant d’être attentif aux mots qui balisent le discours chrétien.
Les quatre rencontres sont avant tout destinées aux membres d’équipes d’aumôneries dans la pastorale de la santé (aumôniers, stagiaires, visiteurs de malades).
4 mardis de 9h30 à 15h
10/10, 24/10, 7/11, 21/11



Questions théologiques transversales A : La création (cder Lreli 1297 UCL)
Le cours abordera un thème qui sera traité selon les sources et les méthodes propres à trois disciplines différentes. L'objectif est de faire percevoir la complémentarité des disciplines théologiques et de montrer comment articuler une réflexion sur un sujet donné.
En 2018, le thème qui sera traité est celui de la création (En 2019 : La loi et la justice avec D. Luciani, B. Bourgine et L.-L. Christians ; en 2020 : Le mal avec R. Burnet, J. Famerée et D. Jacquemin ; en 2021, La violence et le sacré avec G. Ausloos, E. Gay, W. Lesch ; en 2022 : Écrits sacrés et langage religieux avec G. Van Oyen, E. Gaziaux et A. Join-Lambert).
Ce cours est donné au second semestre de l'année sur le site de l'Université Catholique de Louvain-La-Neuve (UCL) pour tous les étudiants des différents lieux de la formation du CDER. La participation est obligatoire aux trois séances. Les étudiants seront évalués en non-présentiel, sur base d'un travail de synthèse rédigé dans une des trois disciplines, selon un objet et des sources proposées par les enseignants qui se seront mis d'accord sur les critères d'évaluation. Il pourra s'agir d'une fiche de lecture d'un ouvrage ou d'un travail de quelques pages sur une question précise liée au thème traité.
Ce cours de Questions théologiques transversales doit être suivi une fois et validé dans le parcours du CDER. Il peut être choisi une fois de plus, par intérêt personnel. Dans ce cas, il sera inscrit au programme de l'étudiant en début d'année. L'étudiant pourra mais ne devra pas passer l'examen. Il n'en sera pas tenu compte dans la réussite du CDER (pas dans les 30 cr.) Les crédits supplémentaires seront inscrits dans l'annexe au certificat s'ils ont été validés.
Les auditeurs libres intéressés par un des thèmes de ce cours de Questions théologiques transversales doivent s'adresser directement au secrétariat de l'UCL.
3 samedis de 9h à 16h30 (18h ou 3 cr)
24/2 (A. Wénin), 24/3 (J.-M. Auwers), 21/4 (O. Riaudel)




1.3. Ecclésiologie : approfondir le mystère et l’histoire de l’Église

Histoire de l'Église (cder 1000/2)
Une introduction à l'Histoire de l'Église se justifie d'autant plus que le christianisme est une religion soumise à l'histoire. Découvrir en quelques heures l'histoire de l'Église, ne se fait pas en cherchant à être complet, ne fût-ce que sur une période. L'objectif du cours est bien davantage - au travers de quelques illustrations à travers les siècles - d'aider à intégrer la réflexion historique dans l'approche de la foi chrétienne. Une formation en histoire de l'Église aide à lutter contrer l'angélisme : nous sommes les enfants de l'histoire ; contre l'idéologie : rien n'est jamais, ni tout beau, ni tout laid, ni tout neuf ; contre le catastrophisme : comprendre le présent et préparer l'avenir ; contre le relativisme : découvrir l'Immuable.
3 mercredis de 13h30 à 15h20 (6h = 0,5 cr)
31/1, 7/2, 21/2



L’Église dans le monde (cder 1000/2)
À travers un rapide parcours des pages sombres et des pages lumineuses de la vie de l'Église, nous visiterons sa situation dans le monde. Mais une analyse de type sociologique ne peut suffire pour appréhender la nature profonde de l'Église. En partant de textes bibliques et du Magistère (dont le Concile Vatican II), nous essayerons de faire le lien entre le mystère du Christ et celui de l'Église. Plusieurs images, bibliques ou non, nous y aideront. Nous aborderons les propriétés essentielles de l'Église, l'unité, la sainteté, la catholicité et l'apostolicité, comme des critères d'ecclésialité.
7 mercredis (14h = 1,5 cr)
de 13h30 à 15h20 : 28/2, 7/3, 14/3, 21/3, 28/3, 18/4, 25/4



Le diaconat et les ministères de l’Église
Le cours traitera des ministères dans l’Église au service de sa mission. Il abordera d’abord le ministère de l’Église comme tel. Ensuite sur l’arrière-fond de la coresponsabilité baptismale, il traitera de la collaboration ministérielle de quelques-uns en étudiant les ministères ordonnés (épiscopat, presbytérat, diaconat) et les ministères confiés à des laïcs (charges et fonctions, bénévoles/rémunérés). L’attention portera sur la dimension institutionnelle liée au déploiement des ministères dans l’Église ; le cours ne négligera pas une approche biblique et historique et se penchera plus particulièrement sur quelques questions actuelles autour du diaconat.
5 jeudis (10h = 1 cr)
de 17h30 à 19h30 : 28/9, 5/10, 12/10, 19/10, 26/10 9/11



Repères pour lire l’histoire de l’Église
Dans son ouvrage « Pour lire l’histoire de l’Église » (Paris, Cerf, 2003), Jean Comby propose un parcours de vingt siècles d'histoire de l'Église. Quels sont les grands traits de sa démarche historique et de sa méthode ? D'abord, ne pas séparer l'histoire de l'Église de l'histoire générale de l'humanité. Ensuite, utiliser toutes les traces du passé : édifices, œuvres d'art, fouilles archéologiques. Enfin, présenter directement aux lecteurs les sources écrites.
Nous essaierons de donner quelques repères, non seulement pour lire le livre de Comby, mais surtout « pour lire (et comprendre) l’histoire de l’Église ».
5 jeudis (10h = 1 cr)
de 18h30 à 20h30 : 16/11, 23/11, 30/11, 7/12, 14/12



La paroisse : cheminer ensemble en Église
Les paroisses ont connu une métamorphose. Depuis une quinzaine d’année, le diocèse de Liège s’est engagé dans un remodelage du paysage paroissial. Nous resituerons ce processus dans son contexte. Nous revisiterons les fondamentaux de la vie en paroisse. Nous essaierons de préciser les enjeux de la paroisse et les défis qui l’attendent. Car la paroisse est un atout pour l’Évangile et son œuvre d’humanisation.
5 samedis (12 h)
de 10h30 à 12h20 : 21/4, 28/4, 5/5, 12/5, 19/5



L’Église, peuple de Dieu – Le livre II du Code de droit canonique
Après avoir abordé les dispositions relatives aux « fidèles du Christ » (cc. 204-329), le cours étudiera la « constitution hiérarchique de l’Église » (cc. 330-572). Il abordera à cet effet les institutions majeures de l’Eglise catholique sur le plan de la communion des Églises particulières (Église universelle), et ensuite les institutions ecclésiales sur le plan des Églises particulières (Église locale). Il traitera sommairement des Instituts de vie consacrée (cf. cc. 573-730). Le cours offrira de la sorte la possibilité de se familiariser avec le langage canonique et avec la méthodologie du droit ecclésial.
Ce cours a lieu au Studium Notre-Dame à Namur.
11 lundis (22h = 2,5 cr)
de 14h à 15h45 : 2/10, 9/10, 16/10, 23/10, 6/11, 13/11, 20/11, 27/11, 4/12, 11/12, 18/12




1.4. Éthique : vivre et agir en chrétien

Agir en chrétien : les clés de la morale chrétienne (cder 1300/1)
Le cours offrira une présentation critique de thèmes centraux (la personne humaine, la liberté, la conscience, le pardon, le mal, la souffrance, le salut...) relevant de l'éthique dans son lien à la foi chrétienne. Dans cette perspective, il proposera une réflexion sur les choix éthiques et leurs justifications, sur l'être humain dans le monde, sur le Christ et le chemin proposé dans les Écritures. Comment appréhender et distinguer les catégories fondamentales de la réflexion éthique en ses trois dimensions (universelle, particulière et singulière) qui la composent ? Une attention particulière sera donnée à l'étude de la conscience à la lumière du Concile Vatican II.
En toile de fond, la conscience et la pluralité des approches religieuses et laïques empêcheront la clôture du discours par une ouverture à d'autres traditions philosophiques et croyantes.
7 jeudis de 17h30 à 19h20 (14h = 1,5 cr)
21/9, 28/9, 5/10, 12/10, 19/10, 26/10, 9/11



EVRAS : "Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle" (cder 1300/1)
L'éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle fait partie des missions de l'école (cf. l'adoption du décret mission de juillet 2012). Dans le vaste et important sujet de l'amour et de la découverte de la sexualité, l'éthique chrétienne, avec l'éclairage des autres disciplines (psychanalyse, psychologie, médecine...), peut aider l'adolescent à se construire et à répondre au désir de l'être humain : aimer et être aimé.
Pour vivre une relation à l'autre, il faut être capable d'altérité. C'est l'enjeu profond que les amoureux sont appelés à découvrir. Qu'est-ce que l'altérité ? Comment en relever le défi ?
En quoi vient-elle interroger la sexualité ? Quels en sont les fruits ? Seule, l'altérité permet une relation à l'autre sans rapport de force. Elle permet une parole sans violence. Par delà les difficultés et les échecs, nous chercherons des repères, des points d'appuis pour redécouvrir une culture du lien et de la solidarité.
Des outils et supports pédagogiques au service de l'EVRAS seront présentés en repérant dans ceux-ci les apports pertinents et adaptables à chaque public cible. On veillera à baliser l'attitude de l'enseignant, de l'adulte, par rapport à l'expression des jeunes et à la valorisation de leurs ressources internes (leurs capacités à penser, à réfléchir, à faire des choix éclairés et à agir face à l'hypersexualisation, l'homophobie, la cybersexualité...).
3 jeudis de 17h30 à 19h20 (6h = 0,5 cr)
16/11, 23/11 (Suzanne et Philippe Renier)
30/11 (Sabine Dubois)



Bioéthique et foi chrétienne (cder 1300/2)
Ce cours présentera une critique du développement de la bioéthique et de quelques concepts fondamentaux. Il abordera des thèmes centraux autour d'une éthique de la vie : début et fin de la vie, santé et maladie. On y réfléchira le sens et les implications du respect de la personne humaine dans le contexte biomédical et l'apport spécifique de la théologie morale catholique à cette réflexion. La complexité des questions éthiques, notamment au regard de la confrontation entre diverses traditions philosophiques et religieuses, ne sera pas éludée.
5 jeudis de 17h30 à 19h20 (10h = 1 cr)
25/1, 1/2, 8/2, 22/2, 1/3



La doctrine sociale de l’Église dans la vie quotidienne
L’Église a élaboré toute une réflexion capable d’orienter la vie quotidienne de tout chrétien (et de tout être humain) pour faire l’unité entre foi, travail, vie familiale, sociale et/ou politique.
En suivant une partie du « Parcours Zachée », élaborée par Pierre-Yves Gomez, nous n’entendons pas étudier « académiquement » la doctrine sociale de l’Église. Ce parcours se veut être plutôt un programme de (trans-)formation destiné aux chrétiens qui désirent faire l’unité entre leur vie de foi et leur vie quotidienne « dans le monde ».
Ce parcours est fait d’enseignements, d’exercices et de partages d’expérience.
Au-delà du « Parcours Zachée » (Éditions de l’Emmanuel, 2016), nous découvrirons aussi quelques autres textes-phares.
Quatre thématiques seront abordées : (1) Acteurs de la création, (2) Pour servir le Bien commun, (3) L’usage juste de notre propriété, (4) Une option préférentielle pour les pauvres. Ces thèmes constituent la « boussole » pour s’orienter dans la vie.

Le parcours comporte huit rencontres d’une durée d’1h30, réparties sur un espace de 16 semaines, pour laisser du temps aux « exercices » personnels.
Les différentes rencontres – suffisamment espacées – peuvent avoir lieu soit en soirée, soit le samedi matin.
Le calendrier (dates et heures) et éventuellement le(s) lieu(x) seront fixés à la fin de la rencontre de présentation le 13/9 au CDF à Liège, en concertation avec les personnes qui s’inscrivent à l’ensemble de ce cheminement.
Rencontre de présentation du parcours et d’inscription effective :
mercredi 13/9 de 20h à 21h30




1.5. Liturgie et spiritualité : prier et célébrer Jésus-Christ

Initiation à l’univers des sacrements (cder 1400/1)
Après une introduction générale qui définira la réalité sacramentelle et la situera dans l’histoire du salut et la mission de l’Église, nous nous pencherons sur les sept sacrements pour ouvrir des pistes de réflexion et donner les bases nécessaires à un travail d’approfondissement ultérieur.
7 samedis de 10h30 à 12h20 (14h = 1,5 cr)
27/1, 3/2, 24/2, 3/3, 10/3, 17/3, 24/3


Initiation à l’année liturgique (cder 1400/2)
Toute l'année liturgique est colorée par le mystère de la mort et de la résurrection du Christ : Pâques étant le sommet de la vie liturgique. Nous visiterons l'année chrétienne, de l'Avent à la Pentecôte, sans oublier le temps de l'Église.
3 jeudis de 17h30 à 19h20 (6h = 0,5 cr)
8/3, 15/3, 22/3


Un triple sacrement pour entrer en communion… L’initiation chrétienne : Baptême - Confirmation - Eucharistie
Lorsqu’un adulte se présente à l’Église et souhaite devenir chrétien, on lui propose, au terme de son chemin catéchuménal, de vivre « en package » et en une seule célébration les trois sacrements de l’initiation chrétienne. Plus que trois actes symboliques séparés, Baptême, Confirmation et Eucharistie dessinent une seule et même trajectoire qui nous fait entrer en communion avec Dieu et en Église. Le cours explorera cette réalité : qu’est-ce que l’initiation chrétienne et comment se diffracte-t-elle dans les trois rites qui la composent ? Un regard d’ensemble donc avant de considérer plus spécifiquement les trois réalités sacramentelles.
6 jeudis de 18h30 à 21h (15h = 1,5 cr)
19/4, 26/4, 3/5, 17/5, 24/5, 31/5



La célébration du Triduum pascal
Une matinée de découverte de la dynamique des trois jours où nous célébrons le cœur de notre foi : le mystère pascal.
Samedi 10/2 de 8h30 à 12h20 (4h = 0,5 cr)



L’art de célébrer : liturgie pratique
Deux matinées de formation interactive pour apprendre à « bien » célébrer. Pour que les (futurs) prêtres et les (futurs) diacres puissent pleinement habiter la liturgie et plus particulièrement la célébration des sacrements, ça passe aussi par l’apprentissage humble et « pratique » de l’art de célébrer.
2 samedis de 9h à 12h
10/3, 17/3




1.6. Philosophie, sciences humaines et art : comprendre l’homme

Questionnement philosophique et cours de religion (cder 1650/1)
La philosophie commence avec l’étonnement, lequel suscite le questionnement. Faire de la philosophie, c’est se poser des questions mais toute question n’est pas philosophique pour autant. Quelle est la spécificité du questionnement philosophique par rapport au questionnement scientifique, religieux ou théologique ? Existe-t-il une ou des méthodes philosophiques pour poser des questions ?
Il s’agit de proposer aux enseignants des outils, de les initier à une mise en pratique par des activités qui font intervenir et interagir les élèves pour les aider à s’exprimer en « je », initier quelques habiletés de la pensée et du langage, les aider à interroger philosophiquement et théologiquement des textes bibliques, des textes issus du champ de la philosophie, des contes, des illustrations, de courts extraits vidéos, etc.
Apports théoriques en lien avec les compétences du programme de religion catholique, explication de la compétence : « Pratiquer le questionnement philosophique » en intégrant le processus méthodologique des compétences terminales d’un parcours qui s’appuie sur une thématique choisie. Temps de structuration et temps de travail en groupe.
La formation permet d’élaborer un questionnement philosophique qui tient compte de la programmation de l’éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC). Cette programmation comprend 10 compétences soclées. Le cours de religion en travaille 3 essentiellement qui se retrouvent dans les compétences disciplinaires du programme de religion catholique (CD5, CD8 et CD9). Les socles des compétences visées dans le programme de l’EPC par rapport à ces dernières sont : « Élaborer un questionnement philosophique » (compétence 1), « Se décentrer par la discussion » (compétence 5) et « S’ouvrir à la pluralité des cultures et des convictions » (compétence 6).
6 mercredis de 13h45 à 15h35 (10h= 1cr)
27/9, 4/10, 11/10, 18/10, 25/10, 22/11 29/11
+ Mercredi 15/11 à 14h : Assemblée générale organisée par le Vicariat de l'enseignement


Formation comportementale en gestion de la discipline scolaire par la prévention - Respect du cadre et de l'autorité - Entraînement « sur mesure »
Le premier objectif de cette formation est d'offrir aux enseignants le confort et le bien-être indispensables à la qualité de leur travail et à leur santé. Le deuxième objectif est de garantir une bonne qualité d’enseignement grâce à une gestion efficace des comportements des jeunes lorsqu'ils sont en groupe dans un univers scolaire.
Elle propose une nouvelle approche de la discipline scolaire, c'est-à-dire travailler principalement dans la PRÉVENTION ; mettre au point et installer des balises préventives et des rituels afin d’éviter que nos élèves se mettent en position d’indiscipline. Apprendre à installer les cadres. Cela passe par une initiation à la communication, par le silence et le langage non-verbal.
Il s'agit d'une formation COMPORTEMENTALE : quels gestes, quelles positions corporelles, quelles attitudes, quelles expressions de visage, quels comportements un enseignant doit-il adopter et lesquels doit-il absolument proscrire ? Comment un enseignant, par son comportement, peut-il inconsciemment générer des problèmes disciplinaires ? Comment peut-il aisément y mettre un terme ?
En partant d’expériences vécues et des apports des participants sur ce sujet, nous apprendrons à installer un cordon disciplinaire préventif qui réduit presque à néant les habituels problèmes de comportement des élèves, parasites du travail de l’enseignant et d’un apprentissage efficace.
Nous ferons également face à l’indiscipline : comment réagir efficacement ? Quels comportements faut-il adopter ? Quels comportements faut-il proscrire ? Nous décortiquerons enfin les situations de conflits ou de crise et apprendrons à les gérer avec maîtrise.
Cette formation est destinée à tous les enseignants, directeurs, préfets et éducateurs, quelle que soit leur expérience. Elle est transversale et s’adapte à tous les types de cours et d’écoles. Elle se déroule dans une ambiance conviviale et bienveillante et chacun peut s’y exprimer librement. Les groupes à cet effet ne peuvent dépasser 20 à 24 participants. L'intervenant est enseignant et formateur de longue date en gestion de discipline scolaire pour plusieurs organismes, dont le CECAFOC.
4 samedis (12h)
■ Étudiants CDER 1 et auditeurs libres : 30/9 (9-12h), 21/10 (9-12h), 10/3 (13-16h), 17/3 (13-16h)
■ Étudiants CDER 2, CF 2 (IP) et auditeurs libres : 16/9, 23/9, 7/10, 14/10
■ Étudiants CDER 3 et auditeurs libres : 20/1, 27/1, 3/2, 3/3


Participation aux frais :
■ Étudiants CDER - CF 2 (IP) : 3€ par matinée + 3€ pour le syllabus (Total : 15€)
■ Auditeurs libres : 3,5€ de l'heure + 3€ pour le syllabus (Total : 45€)




1.7. Œcuménisme et religions non-chrétiennes : entrer en dialogue

Racines communes et histoire des relations judéo-chrétiennes
Nous avons commémoré récemment le 50e anniversaire de Nostra Ætate (1965-2015), document conciliaire qui ouvrait une nouvelle ère dans le dialogue entre juifs et chrétiens. Mais sommes-nous pour autant conscients à quel point nos racines sont juives ? Après un survol de l'historique du dialogue judéo-chrétien, le regard sera porté sur les Écritures communes et la judaïté du christianisme dans ses origines. Finalement nous aborderons quelques questions relatives au judaïsme actuel.
5 mercredis de 13h30 à 15h20 (10h = 1 cr)
14/3, 21/3, 28/3, 18/4, 25/4


Les questions que posent les jeunes sur l'Islam - Itinéraire d'un professeur de religion islamique
À l'heure de la revendication d'une laïcité et d'une neutralité plus affirmées, que signifie donner cours de religion à des jeunes aujourd'hui, et en particulier, dispenser un cours de religion islamique dans un cadre scolaire ? Comment aborder avec ces jeunes belges et européens « une foi musulmane soulagée de l'extrémisme, éclairée par l'intelligence des sciences humaines, adoucie par le questionnement philosophique » ? Comment former de futurs citoyens à la réflexion philosophico-religieuse ? Quel relationnel mettre en place avec eux dans ce but ? Comment, au cœur même de leurs interrogations si diverses, démontrer l'urgence des sciences des religions appliquées à l'Islam ?
Hicham Abdel Gawad, musulman et croyant, détenteur d'un master en Sciences des religions, formateur en dialogue islamo-chrétien et professeur de religion islamique auprès de jeunes de 12 à 18 ans, nous partagera le fruit de son expérience et de sa réflexion. Celles-ci ont fait récemment de sa part l'objet d'un livre – dont le titre de ce module en proposition reprend l'intitulé – préfacé par Rachid Benzine.
Cette formation donnera aux participants les bases nécessaires pour dialoguer avec les jeunes musulmans présents dans leur cours de religion catholique ou leurs associations... Elle permettra à tous de développer une compréhension plus juste, plus approfondie de la foi musulmane et de son influence sur les jeunes dans notre société.
2 samedis de 9h à 13h (8h)
28/4, 5/5


Éveil multiculturel et religieux : L'arbre à défis
Expérimentation d'un outil d'éducation à la diversité : "L'arbre à défis". Une façon ludique et inédite de découvrir le christianisme, le judaïsme et l'islam dans l'enseignement fondamental.
4 mercredis de 15h30 à 17h20 (8h)
21/3, 28/3, 18/4, 25/4




1.8. Enseignement de la religion


■ DANS LE SECONDAIRE INFÉRIEUR OU SUPÉRIEUR  (cliquez ici pour le FONDAMENTAL)

Didactique de l’enseignement religieux (cder 1500)
Le cours de Didactique de l'enseignement religieux a pour objectif principal la familiarisation et la manipulation correcte du programme de religion catholique. Par le biais d'une approche thématique et "technique", ce cours invite également, dans un esprit d'ouverture et de regard critique, à comprendre et à contextualiser les enjeux et implications d'un cours confessionnel au sein de l'enseignement en Communauté française. Ce cours est donné par Henri Derroitte sur le site de l'Université Catholique de Louvain-La-Neuve (UCL), pour tous les étudiants des différents lieux de la formation du CDER.
3 samedis de 9h30 à 16h30 (3 cr)
à l’UCL (un covoiturage sera organisé)
18/11, 25/11, 2/12


Ressources documentaires (cder 1500)
Ce module informe les étudiants de sites et d’ouvrages intéressants pour le cours de religion catholique. Des informations leur seront communiquées sur la manière de les utiliser et de construire un parcours qui veille à travailler le croisement et la confrontation des 3 feuillages du programme. Il sera question d’approfondir les documents du Segec : corrélation au cours de religion, l’évaluation, la note complémentaire, les finalités, la gestion de classe au cours de religion, autant de documents qui permettent d’outiller le professeur et de l’inviter à y puiser quelques bonnes pratiques. Des échanges sont prévus.
Le module permettra également aux étudiants de découvrir et de manipuler les ressources émanant du Service Diocésain des Jeunes, qui peuvent être exploitées dans le cadre du cours de religion en adéquation avec les thématiques du programme. Des ressources sous forme d’éditions d'animation chrétienne mais aussi d’animations "clé-sur-porte" à télécharger, de dossiers thématiques, de « Serious Games » ou encore de liens web intéressants, présents sur le site du SDJ. Sans oublier divers outils et supports pédagogiques (valises pédagogiques, fichiers d’animation, DVD, Cd-Rom ou diaporamas, jeux et activités avec matériel ad hoc et prêts à l’emploi, …) qui peuvent être empruntés gratuitement dans l’Outilthèque du Service Diocésain des Jeunes. Il est demandé aux étudiants du CDER d'assister à l'Assemblée générale des professeurs de religion du diocèse dans le cadre de ce module.
mercredi 15/11 à 14h : AG organisée par le Vicariat de l'enseignement
mercredi 13/12 de 13h30 à 15h20 (Ingrid Busa)
mercredi 13/12 de 15h30 à 17h20 (Sabine Dubois)



Séminaire d'enseignement religieux (cder 1700/1)
Le séminaire d'enseignement religieux se fixe pour objectif principal l'apprentissage à la préparation d'une séquence de cours de religion.
La méthodologie préconisée (l'entrée par thématique) pour mettre en œuvre le programme de religion catholique y est expliquée sur base d'une synthèse théorique et illustrée par le biais d'un retour analytique d'une séquence avalisée par l'équipe de préparation des parcours.
Ce séminaire donne également lieu à un entraînement pratique, en groupe, aboutissant à la construction d'un parcours, en fonction des publics visés. Ce qui permettra de rejoindre la situation du « terrain » des étudiants. Précisons encore qu'une attention particulière sera accordée dans ce séminaire à la mise en place des modalités de l'évaluation (tâches intermédiaires et tâches d'intégration). Ce séminaire sera évalué par ce premier parcours réalisé en groupe et par le stage de CDER 3 (mise en œuvre dans sa classe du parcours 2 réalisé en lien avec le TFF).
8 mercredis de 13h30 à 15h20 (1 cr)
31/1, 7/2, 21/2, 28/2, 7/3, 14/3, 21/3, 28/3



Préparation des parcours et du stages et préparation des stages de l'enseignement secondaire (cder 1700/2)
Pour avoir accès à la préparation du parcours pédagogique 2 (en lien avec le TFF) et du stage inclus dans le programme du CDER, l'étudiant doit avoir réussi le cours de "Didactique de l'enseignement religieux" (cder 1500). Il doit aussi avoir participé au "Séminaire d’enseignement religieux" (cder 1700/1) qui a abouti à la réalisation d'un parcours, construit et évalué en groupe.
Deux rencontres individuelles avec un accompagnateur pédagogique sont prévues (sur rendez-vous) par étudiant. Pour ce second parcours, l'étudiant devra réaliser un stage dans sa classe en présentant un programme de 6 heures de cours. Un rapport d'évaluation de la visite d'un cours pendant son stage lui sera remis, ainsi qu'une évaluation pédagogique de ce second parcours. Pour cet accompagnement personnalisé et ce stage, les étudiants de CDER 3 sont répartis en 2 groupes avec des échéances différentes selon le groupe dans lequel l'étudiant est repris (cfr. vade-mecum 2017-2018).
Le travail personnel avec l'accompagnateur pédagogique permet à l'étudiant de réfléchir ensemble aux options qu'il a prises dans la construction de son parcours de stage (second parcours construit qui est aussi la partie pédagogique de son Travail de fin de formation). Il s'agit d'un atelier, d'un "ouvroir" où l'étudiant apporte les matières premières et où l'accompagnateur tâche de porter un regard critique, constructif ; ses observations et ses suggestions ayant avant tout force de propositions pour l'étudiant. Les corrections apportées font l'objet d'un second rendez-vous davantage orienté vers les tâches intermédiaires et la tâche d'intégration du parcours.
1 rencontre de 1h par groupe d'étudiants pour l'évaluation du premier parcours
2 rencontres individuelles de 1h par étudiant pour la réalisation du second parcours
1 visite en classe pendant le stage (0,5 cr)



Didactique pratique : Avec les 5 sens en quête de sens !
Pour une didactique et une pédagogie religieuse holistiques
(cder 1700/3)
Établir le lien entre le monde des élèves et celui de la religion est une tâche de plus en plus difficile. Comment, dans le contexte socioreligieux d’aujourd’hui, répondre aux exigences d’une didactique corrélative ? Comment assurer l’ancrage existentiel et l’appropriation des contenus par l’élève ? L’approche holistique propose de travailler avec les 5 sens et d’intégrer l’émotivité et le potentiel créatif dans le processus d’apprentissage. Après une réflexion théorique, nous découvrirons une série de méthodes et d’exercices à mettre en œuvre en classe (didactique de l'image, voyage imaginaire, arrêt-sur-image, écriture créative, jeux de rôles).
Ce module donne également lieu à une méta-réflexion et à un questionnement de la mise en pratique de ces exercices au cours de religion et sera complété par une séquence "corps et voix". En effet, le corps et la voix incarnent le message et permettent de donner sens et vie aux mots. Les enseignants découvriront quelques pistes et exercices pour développer ce qui constituent leurs premiers atouts.
7 mercredis (14h = 0,5 cr)
■ CDER 1 et auditeurs libres :
 
de 13h30 à 15h20 : 24/1
de 15h30 à 17h20 : 24/1, 31/1, 7/2, 21/2, 28/2, 7/3
■ CDER 2 et auditeurs libres :
 
de 15h30 à 17h20 : 14/3, 21/3, 28/3, 18/4, 25/4
de 13h30 à 15h20 : 2/5, 16/5


Séminaire d'intégration (cder 1700/4)
Le séminaire associera les étudiants du CDER dans une démarche qui vise à préparer des professionnels de l'enseignement religieux qui soient à l'aise, tant dans l'analyse des enjeux actuels de ce cours (discours religieux dans un espace public, en lien avec un contexte, à partir d'une vision théologique et anthropologique consciente), que dans la prise en compte de la gestion des composantes relationnelles qu'implique l'articulation des compétences et des thématiques travaillées au cours de religion. Grâce à des échanges et à partir du vécu en classe, l'étudiant sera invité à articuler ses savoirs, ses aptitudes et sa personnalité dans le cadre de la spécificité d'un cours confessionnel. Le statut particulier du cours de religion, en lien avec une mission reçue de l'Église et l'expérience spirituelle de l'enseignant, sera également abordé dans ce séminaire d'intégration. Il est demandé aux étudiants du CDER d'assister, dans le cadre de ce Séminaire, à l'Assemblée générale interréseaux des professeurs de religion organisée par le Vicariat de l'enseignement du diocèse.
6 mercredis (1 cr)
■ Groupe A : de 13h30 à 15h20
■ Groupe B : de 15h30 à 17h20
27/9, 11/10, 25/10, 29/11, 6/12, 13/12
+ 15/11 à 14h : Assemblée générale organisée par le Vicariat de l'enseignement


Travail de Fin de Formation (cder 1700/4)
Cette activité de fin de formation sera tout d'abord pour l'étudiant du CDER l'occasion de réaliser l'étude d'un thème théologique correspondant aux ressources de la foi chrétienne sélectionnées par le programme de religion catholique ; et ce, en ayant fait le choix d'une des diverses disciplines théologiques. L'étudiant devra ensuite intégrer cet approfondissement théologique à la réalisation du second parcours pédagogique. Le travail sera évalué par le promoteur et l'accompagnateur pédagogique du CDF et par un professeur/lecteur de la Faculté théologique de l'UCL. Le TFF sera réussi si les deux notes sont égales ou supérieures à 10/20. L'étudiant recevra par écrit un retour de cette évaluation formative. Le document explicatif pour la réalisation de ce TFF se trouve dans le vade-mecum 2017-2018.
Remise du TFF au CDF pour le 3 mai 2018


Formation comportementale en gestion de la discipline scolaire par la prévention - Respect du cadre et de l'autorité - Entraînement « sur mesure »
(cliquez ici)


Permanences du Sapres 2017-2018

Le Sapres est un service d’accompagnement destiné aux professeurs de religion de l’enseignement secondaire. Ce service s’adresse aussi bien aux enseignants débutants qu’aux professeurs plus chevronnés désireux de remettre leurs cours au goût du jour.

Cette année les permanences du Sapres organisées aborderont les champs thématiques suivants :

Thème 1 : Comment construire des parcours pédagogiques en religion ?
■ Mardi 29 août de 16h30 à 18h30    
■ Mercredi 30 août de 14h30 à 17h

Thème 2 : Cours de religion et EPC au 1er degré ? Aux 2ème et 3ème degrés ?
Pour le 1er degré : Mardi 5 septembre de 16h30 à 18h30
Pour les 2ème et 3ème degrés : Mercredi 6 septembre de 14h30 à 17h

Thème 3 : L'évaluation au cours de religion... Formative ou certificative ? Examens ? Travaux de groupes ? Oral ou écrit ? Compétences, savoirs, savoir-être, comment évaluer ?
■ Mardi 21 novembre de 16h30 à 18h30    
■ Mercredi 29 novembre de 14h30 à 17h

Thème 4 : Comment, pourquoi pratiquer le questionnement philosophique, l'argumentation éthique au cours de religion ? Quelles habiletés de pensée ? Quelles activités ? Quelle gestion de classe ?
■ Mardi 6 mars de 16h30 à 18h30    
■ Mercredi 7 mars de 14h30 à 17h


Afin de faciliter la préparation de ces permanences organisées, il vous est demandé de vous inscrire via le mail ci-dessous en n'oubliant pas de mentionner le(s) thème(s) choisi(s) et le jour de votre présence.

Le Sapres reste ce lieu privilégié à destination des enseignants ou d'équipe d'enseignants qui souhaitent travailler à la construction de parcours à partir d'ouvrages disponibles, d'outils, de propositions d'activités, de partages et de relectures de parcours, etc.
Le service vous ouvre ses portes sur simple demande, en contactant Madame Ingrid Busa, conseillère pédagogique et inspectrice diocésaine.

Adresse :
Maison Diocésaine de l'Éducation et de l'Enseignement,
17, Boulevard d’Avroy à 4000 Liège - tél. 04/230 57 00




■ DANS LE FONDAMENTAL  (cliquez ici pour le SECONDAIRE)

Séminaire d'accompagnement des enseignants du fondamental
Ce séminaire visera à permettre de clarifier et de préciser le projet personnel et professionnel d’enseigner le cours de religion, dans le cadre du projet éducatif de l’enseignement catholique : des représentations du cours de religion, des contenus qui pourraient poser question, une spiritualité de l’enseignant, sa mission dans le cadre du projet éducatif de l’enseignement catholique. Il proposera un portefeuille de lectures.
3 mercredis de 13h30 à 15h20 (6h) : 20/9, 27/9, 18/10
1 samedi de 10h30 à 12h20 (2h) : 30/9



Une pédagogie religieuse englobante : l'éveil aux cinq sens
À travers un travail concret sur les représentations de Dieu, découvrir une pédagogie existentielle, actionnelle et expérientielle. S'exercer à la pratique d'une didactique permettant aux enfants de grandir et de s'humaniser dans tous les recoins de leur être en leur donnant à la fois "des racines et des ailes".
5 mercredis de 15h30 à 17h20 (10h)
20/9, 27/9, 4/10, 11/10, 18/10



Présentation du programme de religion du fondamental
Le cours veillera à faire comprendre le cadre global du programme de religion catholique de l’enseignement fondamental, et l’articulation des compétences propres au cours de religion. Il donnera en outre des pistes pour préciser les contenus possibles du cours de religion par année d’enseignement en constituant un tout cohérent et progressif.
6 mercredis de 15h30 à 17h20 (12h)
31/1, 7/2, 21/2, 28/2, 7/3, 14/3



Éveil multiculturel et religieux : l'arbre à défis
Expérimentation d'un outil d'éducation à la diversité : "L'arbre à défis". Une façon ludique et inédite de découvrir le christianisme, le judaïsme et l'islam dans l'enseignement fondamental.
4 mercredis de 15h30 à 17h20 (8h)
21/3, 28/3, 18/4, 25/4



Didactique pratique pour l'enseignement de la religion dans le fondamental
Comment créer un fil rouge pour vivre l'année en maternel et en primaire ? Comment construire d’autres séquences de cours en dehors du schéma didactique ? Découverte de quelques propositions destinées à susciter la créativité de l'enseignant dans sa classe.
3 mercredis (10h) : 20/9, 27/9, 4/10
■ Niveau primaire (G. Di Sante) de 13h30 à 15h20
■ Niveau maternel (J. Péters) de 13h45 à 15h35



Méthodologie de l'enseignement religieux dans le fondamental
Ce cours de méthodologie de l’enseignement religieux permettra la découverte, l’appropriation et la mise en pratique d’une démarche didactique qui assurera, dans la cohérence, le développement des compétences prévues dans le programme de religion catholique. Cette dynamique pédagogique est basée sur une approche méthodique du récit biblique. Découverte et appropriation du schéma didactique. Apprentissage de construction de séquences en préparation du stage : niveau maternel (J. Péters) et niveau primaire (G. Di Sante). Une rencontre individuelle d'une heure avec un des deux professeurs de didactique (niveau maternel ou niveau primaire) est prévue par étudiant.
5 mercredis (10h) : 11/10, 18/10, 25/10, 8/11, 15/11
■ Niveau primaire (G. Di Sante) de 13h30 à 15h20
■ Niveau maternel (J. Péters) de 13h45 à 15h35
1 rencontre individuelle de 1h par étudiant
Travail de préparation de stage à rentrer pour le 10 avril 2018



Formation comportementale en gestion de la discipline scolaire par la prévention - Respect du cadre et de l'autorité - Entraînement « sur mesure »
(cliquez ici)


Séminaire de réappropriation des contenus de la foi chrétienne
Comment accueillir les questions des enfants sur les sujets religieux qui nous désarçonnent souvent ? Qu'y répondre ? La démarche du séminaire sera divisée en trois temps. Tout d'abord, nous ferons émerger nos réponses spontanées à ces questions. Ensuite, nous les confronterons avec les Écritures et la Tradition de l'Église, ce qui nous conduira à opérer certains déplacements. À travers la troisième étape de la réappropriation personnelle, chacun pourra discerner le plus important à faire découvrir aux enfants.
10 mercredis de 13h45 à 16h (20h)
31/1, 7/2, 21/2, 28/2, 7/3, 14/3, 21/3, 28/3, 18/4, 25/4




1.9. Pastorale

Atelier : Observer – Écouter
L’essentiel du travail pastoral, fait de relations interpersonnelles, repose sur l’écoute, base de la communication. L’écoute, au-delà des mots, nécessite une vigilance de tous nos sens pour déchiffrer les non-dits. L’observation est un outil essentiel au service d’une relation empathique.
5 samedis (13h = 1 cr)
de 8h30 à 9h50 : 7/10, 14/10
de 8h30 à 12h20 : 18/11, 25/11
de 10h30 à 12h20 : 2/12



La catéchèse et ses fondamentaux
Un module de base pour s’initier aux fondamentaux de la catéchèse. Nous revisiterons les orientations du Projet catéchétique diocésain de Liège.
2 samedis (4h = 0,5 cr)
de 8h30 à 10h20 : 24/2, 3/3



Apprendre la pastorale ensemble
Apprendre la pastorale ensemble, les uns par les autres, dans un va et vient entre la vie et sa relecture, dans une recherche commune et le souci de la juste distance. On s’exercera à aller progressivement au-delà des perceptions et a priori, à analyser nos pratiques, à questionner ce que l’on a découvert. Ces rencontres sont surtout destinées à ceux et celles qui s’inscriront à la formation de pastorale de base.
8 samedis (20h = 2 cr)
de 8h30 à 12h30 : 9/9, 25/5, 2/6
de 8h30 à 9h50 : 23/9, 28/10, 9/12, 16/12
de 10h30 à 12h20 : 4/11



Droit canonique et sacrements
La Nouvelle Alliance ne supprime pas notre incarnation humaine : l’homme a besoin de symboles pour communiquer. Il embrasse, serre la main, partage un repas, lève le poing,… Ces symboles signifient et réalisent à la fois.
Ainsi, le don de l’Esprit en Jésus, nous est signifié et se réalise d’une manière particulière dans ce qu’on appelle « les sacrements ». « Les sacrements (…), institués par le Christ Seigneur et confiés à l’Église, sont des signes et moyens par lesquels la foi s’exprime et se fortifie, le culte est rendu à Dieu et se réalise la sanctification (…) ils contribuent largement à créer, affermir et manifester la communion ecclésiastique». (canon 840). Le mot « institué » est à prendre dans le sens spirituel et non matériel du terme. C’est sous l’inspiration de l’Esprit et par la force de l’histoire que les 7 sacrements ont pris forme et existence. L’autorité suprême de l’Église, dont le pape est titulaire, en est garante et gardienne : « … il revient à la seule autorité suprême dans l’Église d’approuver ou de déterminer ce qui est requis pour leur validité; et il appartient à cette même autorité suprême ou à toute autre autorité compétente (…) de fixer ce qui a trait à la licéité de leur célébration, de leur administration et de leur réception, ainsi qu’au rite à observer dans leur célébration. » (canon 841)
Préciser ce qui fait partie de la « validité » et ce qui fait partie de la « licéité » d’un sacrement, tel est le rôle du droit canon. C’est en effet au droit ecclésial que revient de formuler sous un mode « prescriptif et normatif » l’armature de vie chrétienne en Église. « Est-ce qu’un jour le pain et le vin eucharistique seront remplacés, selon les cultures locales, par du riz et du saké ou des frites et de la bière » ? C’est une question théologique à débattre entre théologiens; mais c’est au collège épiscopal uni à son chef à trancher cette question de validité – sous l’inspiration de l’Esprit – et au droit canon à traduire cela en normes. « Est-ce qu’un jour l’aube et l’étole seront remplacés par le jeans et le T-shirt » ? Ici, nous avons affaire à une question de licéité…
Comment vivre et traduire tout cela dans une pastorale des sacrements souple et claire à la fois? Répondre à cette question est l'objectif du cours. Les étudiants sont invités à y participer, munis de leur code de droit canonique.
4 jeudis de 18h30 à 20h30 (8h = 1 cr)
1/3, 8/3, 15/3, 22/3



Formation à l’écoute active
Entendre, écouter, dire, comprendre,... voilà bien des incontournables pour qui est en contact avec d'autres personnes dans ses engagements ou sa profession. Avoir une écoute juste et efficace est la base de toute action humaine et sociale.
Nous vous proposons une formation à l'écoute. Il s'agit d'une formation de base à la fois pratique et théorique. Cette formation se donne sur 4 journées.

Objectifs :
Améliorer sa capacité d'écoute en en comprenant les mécanismes - Recevoir des outils pratiques - Éviter les pièges les plus fréquents - Réfléchir aux situations complexes afin de les anticiper

Contenu :
L'écoute, c'est quoi ? - Les conditions de l'écoute - Les pièges à éviter - Les outils pour approfondir la parole - Se connaître en tant qu'écoutant - Gérer les émotions et les affects - L'écoute en situation de crise

Méthode :
Une formation vécue en groupe de taille humaine afin de permettre à chacun de partir de sa propre expérience. La méthode se veut participative.
Un apport théorique viendra compléter les exercices pratiques.
4 vendredis de 9h à 15h
9/3, 23/3, 13/4, 27/4




1.10. Pastorale biblique

Se former à l’animation de groupes bibliques
Apprendre à se mettre ensemble
à l’écoute de la Parole de Dieu
pour en vivre

Équipe : Nicole Lechanteur, Annette Coolen, Anne-Marie Delvenne

En lien avec les nouvelles orientations diocésaines pour la catéchèse (suite aux assises diocésaines de la catéchèse de septembre 2017), la Pastorale Biblique propose des animations-formations pour vivre des catéchèses familiales et communautaires.
Quand : les jeudis 1/2 et 15/3
Deux propositions horaires suivant vos préférences :
• Fin d’après-midi : 16h - 18h30 (accueil dès 15h30)
• En soirée : 19h30 - 22h (accueil dès 19h15)
Inscription :
par mail à  
ou par téléphone au 04 369 27 89 (Annette Coolen)
Ces animations-formations seront organisées s’il y a au minimum 5 personnes


■ Nous restons disponibles, avec des outils et méthodes déjà développés, pour des U.P. ou des aumôneries qui souhaitent mettre en place un groupe biblique ou des temps autour de la Parole : Lectio Divina ou Itinéraire pour un temps fort ou Casa de la Biblia ou Maisons d’Évangile

Possibilité
• d’être initié et de recevoir quelques clés
• d’expérimenter des outils
• de relire les animations
• d’être accompagné

Prendre contact par mail  
ou par téléphone 04 369 27 89 (Annette Coolen)
Permanence le premier mercredi du mois de 17h à 19h au local 2.49 (Espace Prémontrés)


■ La Pastorale Biblique vous propose également de vous joindre à la journée sur la Lectio Divina organisée le 7/10/2017 par l’Abbaye de Maredsous, de 9h à 17h, avec la participation de Régis Burnet (exégète et professeur à l’UCL) et le P. Jean-Daniel Mischler.
Prendre sa Bible.

Pour des renseignements supplémentaires, s’adresser à ou   (ou folder disponible en téléchargement ici ou à l'Espace Prémontrés)
Un covoiturage peut être organisé : n’hésitez pas à nous contacter.





1.11. Formation permanente

Le secrétariat paroissial, un lieu pastoral
Pourquoi et comment faire vivre un secrétariat paroissial ? Comment faire rimer ensemble gestion administrative et rencontre de l’autre ? Comment conjuguer efficacité et hospitalité ? Deux rencontres de formation : par des apports théoriques, des partages d’expériences, d’outils et de pistes concrètes.
2 mardis de 9h30 à 16h : 10/10, 24/10



Les « Mardis de la Formation Permanente »

En 2017-18, les « Jeudis de la Formation Permanente » deviennent les « Mardis de la Formation Permanente ».
Nous proposerons le troisième mardi du mois un temps de formation permanente destiné aux prêtres, plus particulièrement aux vicaires et aux prêtres « venus d’ailleurs », mais aussi à tout autre confrère. Les thématiques sont choisies en fonction de l’actualité (questions pastorales), des demandes des prêtres eux-mêmes, mais aussi en concertation avec les différents services et vicariats du diocèse.
Ces rencontres auront lieu de 14h30 à 17h dans les locaux de l’Espace Prémontrés à Liège (sauf avis contraire).
Les prêtres recevront tout au long de l’année des invitations par mail qui présenteront les sujets et les intervenants du jour.

Dates : 17/10, 21/11, 19/12, (pas en janvier ni en février), 20/3, 17/4, 22/5.
Contact : Emil Piront ou le secrétariat du Vicariat de la formation


Session théologique

Deux journées d’échanges, d’approfondissement et de réflexion théologiques et pastorales qui sont devenues des « incontournables » pour notre vie diocésaine.
Le thème de la session sera annoncé en septembre. Mais dès à présent, les dates peuvent être notées dans l’agenda !

Dates : mercredi 7 et jeudi 8 février 2018
La session commence à 9h et se clôture le lendemain à 16h30.
Public visé : tous les acteurs pastoraux (laïcs, diacres, prêtres)
Lieu : Foyer de Charité à Spa-Nivezé
Contact : secrétariat du Vicariat de la formation
PAF : avec logement : 100€ ; sans logement : 85€
Inscription : avant le 16 janvier 2018 par courrier ou par mail
Payement : BE57 2400 8037 7335 - "Nivezé 2018, nom + responsabilité" - rue des Prémontrés, 40 à 4000 Liège


Journée de théologie pastorale

La Faculté de Théologie de l’Université catholique de Louvain et les services de formation des diocèses francophones de Belgique organisent le mardi 30 janvier 2018 à Louvain-la-Neuve entre 9h et 16h30 une journée destinée à tous les acteurs pastoraux (laïcs, diacres, prêtres) intitulée : « Donner du goût à nos liturgies. Critères de discernement pour les célébrations dominicales ».
Les intervenants principaux sont le frère Patrick Prétot et le professeur Arnaud Join-Lambert. D’autres apports proposeront une approche pratique des réalités liturgiques.
La parole sera aussi donnée à Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque référendaire de la Liturgie pour les diocèses francophones de Belgique.

Contact : 010 47 49 26 –  

Parcours   :
Apprendre à mieux gérer les situations conflictuelles

Étienne Chomé    

Dans le travail pastoral tout comme en famille, à l’école et au travail, nous sommes tous confrontés à des situations conflictuelles. Comment faire face concrètement à un conflit, sans agressivité ni fuite ? Comment gérer mon impulsivité ou exprimer ce que je ressens sans culpabiliser ? Comment réagir face à une colère et comment rétablir un dialogue lorsque l’autre est fermé ? Comment défendre efficacement mes intérêts et comment développer une juste autorité et une pleine compréhension ?

La méthode   apporte des réponses concrètes et des outils pour faire face aux sources du conflit. Elle donne accès aux meilleurs acquis des recherches en communication et en négociation, à travers un parcours de formation fournissant des techniques reconnues pour leur efficacité, des outils concrets qui permettent d’améliorer en profondeur nos relations de tous les jours.

Ce parcours est le fruit des travaux d’Étienne Chomé, fondateur et responsable de l’Association internationale ComunicActions qui diffuse cette méthode dans des milieux très divers en Europe, en Afrique et au Canada.
Les séances sont interactives, elles conjuguent des apports théoriques ainsi que des travaux en groupe à partir de situations concrètes.

En partenariat avec la Formation permanente, ce parcours est organisé au Centre diocésain de formation à Liège pendant l’année 2017-18. Dans ce cadre, il est principalement destiné aux acteurs pastoraux (laïcs, diacres, prêtres).

10 jeudis de 14h à 16h30 :
12/10, 19/10, 9/11, 23/11, 7/12, 11/1/2018, 25/1, 22/2, 8/3, 22/3

PAF pour l’ensemble : 250 € (comprenant le manuel du participant + 25€ pour le livre). Ce coût ne doit pas être un obstacle à la participation. En cas de souci, merci de nous en parler.
Lieu : rue des Prémontrés 40, Liège
Infos : Emil Piront
Inscription : au secrétariat du Vicariat de la formation


Démarche PROGRESSIO

Une démarche pour vivre plus sereinement et en fraternité son ministère de prêtre dans les conditions actuelles.

Objectifs :
• Accompagner le prêtre dans les changements actuels en particulier pour une meilleure complémentarité avec les laïcs
• L’aider à prendre son progrès personnel en mains afin d’être plus serein dans son ministère
Cette démarche permet aussi de vivre une réelle fraternité.
Mise en route : 2 sessions de deux jours (pour que chaque participant définisse, à partir de là où il en est, des objectifs personnels (hors for intérieur) d'amélioration de son ministère et de son équilibre de vie.
Dates : 20/9, 22/11, 24/1, 21/3, 23/5
Cinq journées pour une mise en œuvre pratique avec :
• des échanges en « Triades » (petits groupes constitués de trois prêtres) sur des réalités personnelles liées à la mission et
• un travail sur une thématique commune en grand groupe, ainsi que des temps de relecture et de prière ensemble.
Public visé : tous les prêtres en responsabilité
• Un 1er groupe de prêtres s'est mis en route depuis plus de 4 ans. La plupart poursuivent pour une 5ème année.
• Un 2ème groupe de prêtres a démarré en mars 2015 et entame sa 3ème année de travail ensemble.
Équipe Porteuse :
Coordination : Jean-Luc Joly en lien avec Emil Piront
Prêtres référents groupe 1 : Jacques Boever, Jean-Marc Ista et Pascal Lecocq
Prêtres référents groupe 2 : Guy Balaes et Jean-Luc Mayeres




2. PARCOURS CERTIFICATIFS

2.1. Certificat d'université en Didactique du cours de religion catholique - initiation (CDER)

En partenariat structurel avec l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL), cette formation s’adresse à des enseignants formés dans d’autres disciplines et appelés à enseigner la religion catholique dans le secondaire. Seuls les étudiants porteurs d’un diplôme habilitant à enseigner en Communauté française de Belgique ou inscrits dans un programme d’agrégation de l’enseignement secondaire (inférieur ou supérieur) peuvent avoir accès au CDER. Sont admis également, les diplômés de l'enseignement primaire habilités à donner cours de religion au degré inférieur du secondaire suite à la dernière réforme « Titres et Fonctions ». La formation comporte 30 crédits (300h) répartis sur 3 années et se termine par un Travail de Fin de Formation (TFF). Le certificat est délivré par l’Institut de formation continue de l’UCL.

Le programme comporte les cours suivants :
  • Synthèse du message chrétien (4 crédits ou « cr »),
  • Écriture Sainte (7 cr),
  • Dogmatique (3 cr),
  • Éthique théologique (3 cr),
  • Théologie sacramentaire (2 cr),
  • Didactique de l’enseignement religieux (3 cr),
  • Questions spéciales (3 cr),
  • Introduction au questionnement philosophique et au dialogue interreligieux (2 cr)
  • Séminaire d’enseignement religieux et d’intégration (3 cr dont la réalisation de deux parcours pédagogiques et d’un stage).


Extrait d'interview de Sophie Vandervore le 27 février 2015Extrait d'interview de Audry Hasoppe le 27 février 2015Extrait d'interview de Véronique Jacmin le 27 février 2015Interview complet RCF LIège 27 février 2015

Modalités

Demande d'admission en ligne pour la 1ère année :
https://uclouvain.be/fr/etudier/iufc/cder-catholique-inscription.html

Rencontre préalable avec Sr Marie-Christine Hausman, responsable de la filière "enseignement" pour la signature du contrat 2017-2018.

Clôture des inscriptions : le 22 septembre 2017.

Contenu du dossier à l’inscription

4 photos d’identité, copie de la carte d’identité, CV, copie des diplômes, copie du titre pédagogique ou de l’attestation d’inscription dans un programme d’agrégation, acte de naissance, extrait de casier judiciaire.

Frais d’inscription à régler au secrétariat du CDF (facture envoyée à l'étudiant)

900 € , répartis comme suit :
■ Inscription UCL :
- pour la 1ère année : 200 €
- pour les années suivantes : 66 € d’inscription au rôle

■ Inscription CDF : 700 € pour toute la formation, répartis comme suit :
- 1ère année : 400 €
- 2ème année : 300 €


 
╚> TOTAL 1ère année : 15,5 crédits



 
╚> TOTAL 2ème année : 7,5 crédits (+ 3 crédits Q.S./Q.T.T.)



 

╚> TOTAL FORMATION : 15,5 cr + 7,5 cr + 4 cr + 3 Q.S./Q.T.T. = 30 crédits






2.2. Certificat de complément pour l’enseignement fondamental (CF)

En partenariat avec l’inspection diocésaine, le certificat du fondamental permet à des instituteurs/trices diplômé(e)s de l’Officiel de se former pour l’enseignement de la religion catholique.
Les formations théoriques et didactiques (140h) nécessaires pour enseigner avec compétence le cours de religion catholique s’échelonnent sur 2 années.
En 1ère année : Croire en chrétien aujourd'hui, Initiation à la Bible, Initiation aux sacrements, Séminaire d’accompagnement, Présentation du programme de religion du fondamental et d’outils pédagogiques.
En 2ème année : Outil pédagogique, Méthodologie de l’enseignement religieux dans le fondamental, Réappropriation des contenus, Didactique pratique, Stage.

Rencontre préalable avec Sr Marie-Christine Hausman, responsable de la filière "enseignement" pour la signature du contrat.

Contenu du dossier à l’inscription : la lettre d’accord du délégué épiscopal de l’enseignement, 4 photos d'identité, copie du diplôme de base, acte de naissance, extrait de casier judiciaire.


Extrait d'interview de Sophie Vandervore le 27 février 2015Extrait d'interview de Audry Hasoppe le 27 février 2015Extrait d'interview de Véronique Jacmin le 27 février 2015Interview complet RCF LIège 27 février 2015

Frais d'inscription

500 € pour la formation, répartis comme suit :
• 1ère année : 250 €
• 2ème année : 250 €



 
TOTAL 1ère année : 100h



 
TOTAL FORMATION : 100h + 40h = 140h






2.3. Formation pastorale de base – Année diocésaine de formation (FPB)

Responsable :Emil Piront
La dynamique de la formation
4 points d’appui :
• Une activité pastorale dans son lieu d’insertion
• Participation à la vie et au travail d’une équipe dans ce même lieu : équipe d’aumônerie, de catéchistes, équipe relais, équipe pastorale…
• Rencontres au Centre Diocésain de Formation :
Bible, théologie, pastorale : des ressources pour la vie et l’action.
• Atelier pastoral de relecture et d’analyse

La formation relie entre eux ces points d’appui, en mettant au jour la vie qui les anime, et en créant un dynamisme de renouvellement et d’ouverture.
Au mois de juin est proposée une relecture du chemin parcouru, recueillant découvertes ou évolutions, questions, appels…

Vue d’ensemble des cours et modules
• Apprendre la pastorale ensemble
• Jésus, le Sauveur attendu ? L’évangile selon Marc à la lumière du Premier Testament
• Croire en chrétiens aujourd’hui
• Atelier : Observer – Écouter
• La catéchèse et ses fondamentaux
• Initiation à l’univers des sacrements
• La célébration du Triduum pascal
• Une foi qui change le monde
• La paroisse : cheminer ensemble en Église

Renseignements et inscription
Abbé Emil Piront

Frais d’inscription à régler au secrétariat du CDF
Laura Cipriani
200 € pour toute la formation (possibilité de prise en charge par la caisse de son Unité Pastorale ; en faire la demande à son curé).




2.4. Certificat d’université en théologie pastorale (CeTP)

Responsable : Emil Piront

Le public
Le programme s’adresse à toute personne désireuse d’approfondir ses connaissances et de certifier ses compétences en vue de participer à «l’animation pastorale».

Les atouts du programme
• Offrir un approfondissement des compétences liées à une pratique spécifique
• Conjuguer une offre de formation locale, proche du terrain des participants, avec un approfondissement universitaire
• Stimuler la formation continue à travers l’intégration dans le programme de la participation à plusieurs journées de formation permanente

Le programme
Le Certificat vise l’acquisition de compétences propres au chrétien adulte dans la foi. L’ensemble des compétences correspond à un savoir-faire (pratiques pastorales) et des attitudes (savoir-être et intégration personnelle) à intégrer dans l’agir pastoral.

COMPÉTENCE BIBLIQUE (6 cr)

• Rendre compte de la complexité des textes bibliques et de leur pertinence dans le monde actuel

COMPÉTENCES THÉOLOGIQUE ET ÉTHIQUE (7 cr)
• Disposer d’une intelligence juste, structurée et dynamique du message chrétien
• Aborder les valeurs éthiques selon une perspective théo-logique et dans une dynamique spirituelle

COMPÉTENCE LITURGIQUE (4 cr)
• Comprendre la liturgie comme actualisation de l’histoire du salut et action rituelle

COMPÉTENCES ECCLÉSIOLOGIQUE ET PASTORALE (8 cr)
• Rendre compte de la foi chrétienne dans son environnement culturel
• Maîtriser les bases de l’ecclésiologie pour pouvoir participer à l’animation pastorale


AUTRES ACTIVITÉS (5 cr)
• Un cours dit de « questions spéciales de théologie », assuré par un ou plusieurs professeurs de l’UCL (sujet variable, 3 cr)
• Une activité au choix parmi les sessions et journées de formation organisées à l’UCL
• Un travail de fin de Certificat (2 cr), dont l’objectif est une synthèse des acquis de la formation à travers l’étude d’une question pastorale.


Voir aussi le site de l’UCL : https://uclouvain.be/fr/facultes/theologie/certificat-universitaire-en-theologie-pastorale-cetp.html

Informations et contact (avant toute inscription)
Abbé Emil Piront




2.5. Acquérir l’attestation d’initiation à la théologie (AITh)

Responsable : Emil Piront

Initiale et progressive, cette formation s’adresse à des «débutants» en théologie, c’est-à-dire à des personnes qui souhaitent, pour des raisons diverses, creuser l’intelligence de la foi chrétienne et entrer dans une réflexion de type théologique.

L’ensemble de la formation s’étale sur deux ans (maximum trois ans). L’attestation d’initiation en théologie sera délivrée après avoir suivi et validé l’ensemble des cours suivants :
• Croire en chrétiens aujourd’hui
• Initiation à la Bible
• Jésus non-violent : nouvelle lecture de l’Évangile de Marc
• La foi de l’Église (Credo)
• Initiation à l’univers des sacrements
• L’Église dans le monde
• Agir en chrétien : les clés de la morale chrétienne
• 50h de cours à choisir dans les matières théologiques du programme
• À cela s’ajoute, en finale, la rédaction d’un compte-rendu d’un ouvrage théologique, sous la conduite d’un professeur.

Modalités d’inscription

S’inscrire au secrétariat au moins une semaine avant le premier cours. Rencontre préalable avec l’abbé Emil Piront, responsable de l’AITh.

Frais d’inscription

250 € pour toute la formation




3. MINISTÈRES ORDONNÉS

3.1. Vers le diaconat permanent

Pour rappeler à tous les baptisés qu’ils sont appelés à servir leurs frères humains, pour rappeler que l’Église ne peut être Église si elle n’est pas au service des pauvres, des petits, des humbles, des oubliés, des souffrants, les diacres reçoivent par leur ordination, la force de l’Esprit saint. Ils sont le signe du Christ serviteur, ayant aimé les siens jusqu’au bout et leur lavant les pieds (Jean 13, 1 – 5).

Ce ministère ordonné mérite une formation sérieuse.
Dans notre diocèse, ceux qui pensent avoir entendu l’appel du Seigneur au diaconat permanent vont tout d’abord cheminer deux ans en découvrant les bases d’une formation pastorale, en discernant, avec l’aide d’une équipe, l’adéquation entre leur appel et ce que l’Église attend d’un diacre : c’est le pré-cheminement.

Après acceptation de notre Évêque, trois ans de formation vont suivre, pour donner au candidat de s’enrichir de la Parole de Dieu, de la découverte des sacrements, des fondements de notre foi, liés au concret de notre vie, du contact avec les communautés locales lors de stages qu’une équipe relira avec lui. À la fin de chaque année, l’équipe des responsables fait le point avec l’Évêque pour décider de la poursuite ou non du parcours.

Notre diocèse a besoin de diacres pour le service de la Parole, de la liturgie et des pauvres.
Des hommes, mariés ou non, insérés dans le monde du travail, ayant goûté au service d’une communauté, désireux de suivre les étapes prévues par notre Évêque, mais aussi des hommes rencontrant le Seigneur dans une vie spirituelle qu’ils sont prêts à enrichir.
Puissent-ils être nombreux à découvrir la joie de servir.

DEVENIR DIACRE PERMANENT : CONCRÈTEMENT

Conditions d’admission
Sauf dispense de l’Évêque, sont ordonnés diacres des hommes de plus de 35 ans et de moins de 60 ans, célibataires ou mariés depuis plus de 10 ans (en cas de veuvage, un minimum de cinq années depuis le décès de l’épouse est demandé).

Pour les hommes mariés, l’accord formel de l’épouse est requis à chaque étape du cheminement et pour l’ordination. L’épouse est invitée dans la mesure de ses possibilités à accompagner son mari dans la formation. En général, les modules de formation se donnent au CDF, 40 rue des Prémontrés à 4000 LIEGE.

Un service d’Église comme le diaconat implique certaines aptitudes :
• Être ouvert au dialogue, dans une vie familiale stable et une relation éducative éprouvée.
• Avoir le sens de l’Église : foi, désir de servir l’Église, sens de la communion.
• Avoir une vie sacramentelle régulière et une vie spirituelle personnelle.
• Être capable de « se laisser former », de suivre une formation qui n’est pas seulement celle d’un savoir mais aussi celle de « l’être ».
• Sans un équilibre humain et affectif bien éprouvé, il n’est pas possible de recevoir la charge diaconale.

Contact
Pour tout renseignement et demande d’admission, il faut s’adresser au diacre Henri Thimister, responsable diocésain pour le diaconat permanent.

Afin de laisser à notre Évêque et à son équipe le temps de découvrir le dossier constitué en vue de l’entrée en pré-cheminement, il est demandé de se présenter si possible avant le mois d'avril 2018.




3.2. Devenir prêtre diocésain

Le Séminaire est le lieu habituel de formation pour les futurs prêtres diocésains. Le prêtre est le signe sacramentel du Christ, «Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis» (Jn 10, 11).

La formation s'articule selon quatre axes principaux :

• La formation spirituelle vise une vie spirituelle intense, une communion profonde avec le Christ dans la prière. Il s'agit de se laisser saisir par l'Esprit du Seigneur, dans une attitude filiale vis-à-vis du Père, dans un attachement plein de confiance au Christ et à l'Église.

• La formation humaine consiste à favoriser chez le candidat une maturité humaine et affective nécessaire non seulement à l'épanouissement personnel, mais aussi à l'exercice du ministère de prêtre.

• La formation intellectuelle et les études visent à acquérir une connaissance et une intelligence toujours plus approfondies du mystère de Jésus-Christ et de l'ensemble de la Révélation, mais aussi de notre monde, pour pouvoir annoncer Jésus-Christ aux hommes et aux femmes de notre temps.

• Enfin, la formation pastorale permet de découvrir la réalité de l'Église universelle, du diocèse, des communautés paroissiales, de mieux percevoir la vie d’un prêtre au quotidien et d’apprendre à collaborer avec d'autres membres de l'Église.


L'ensemble de la formation dure généralement sept ans et est répartie sur deux cycles :

(1) Le premier cycle comprend normalement une année d’initiation («propédeutique») et deux années de philosophie. La durée de ce cycle est parfois adaptée en fonction des candidats, de leur âge, de leur parcours humain, formatif ou professionnel antérieur. C'est un temps de discernement et d’enracinement spirituel. À côté d'une initiation biblique, théologique et spirituelle (prière personnelle et liturgique), ce premier cycle comporte un parcours philosophique important ainsi qu'une formation en sciences humaines (histoire, psychologie, etc.) Parfois, surtout pour les candidats plus jeunes, ce temps est complété par une expérience d'insertion humaine (p. ex. une année de vie dans une communauté de l'Arche avec des personnes handicapées ou un complément d'études ou une autre expérience).

(2) Le second cycle dure quatre ans : des années consacrées à l’étude de la théologie ainsi qu’à des stages. Ce second cycle se vit en gardant un lien très étroit avec le diocèse d’origine notamment pour le stage pastoral. Ces années constituent un temps d'approfondissement et de préparation spécifique au ministère presbytéral. Il s’agit d’entrer dans une intelligence de la foi chrétienne (Bible, histoire de l'Église, dogmes, sacrements, morale, spiritualité,…) et d’acquérir un cœur de pasteur. La dernière année est vécue en partie dans la paroisse de stage, auprès d’un curé. C’est aussi au cours de cette année-là que le séminariste s’engage au célibat pour le Royaume, comme signe de son attachement au Christ-Seigneur, et qu’il reçoit, par le don de l’Esprit et l’imposition des mains, les ordinations diaconale et presbytérale.

Les deux cycles de formation sont suivis au Séminaire de Namur et sont assurés par une équipe de professeurs/formateurs issue des diocèses francophones de Belgique. Tout au long de la formation, le séminariste est accompagné non seulement par l'équipe des formateurs du Séminaire, mais aussi par le curé et par une équipe de laïcs de sa paroisse d'insertion.
La formation vise ainsi à préparer des prêtres «saisis par Jésus-Christ» (Ph 3,12), qui pourront se mettre entièrement au service du Christ, de son Église et du monde.


Renseignements et candidatures
Abbé Emil Piront, Président du Séminaire de Liège




4. PARTENAIRES

4.1. Société d’Art et d’Histoire du Diocèse de Liège

La Société d'art et d'histoire du diocèse de Liège a été fondée en 1880 pour approfondir la connaissance et mettre en valeur l'histoire et l'art du diocèse et de l'ancien diocèse de Liège. Un groupe d'historiens s'est constitué à cette fin. Ce fut à l'initiative de plusieurs figures de proue de l'historiographie d'alors. Ces chercheurs, tant universitaires qu'amateurs éclairés, voulaient conjuguer leurs efforts grâce à la nouvelle institution. Ils se réunissaient en séances mensuelles pour échanger leurs idées et présenter à leurs pairs le résultat de leurs travaux.

Conférences

Aujourd’hui les conférences sont ouvertes à tous ceux et celles que le passé du diocèse de Liège intéresse.

10 mercredis de 17h15 à 19h
13/09, 11/10, 8/11, 13/12, 10/01, 14/02, 14/03, 11/4, 9/05, 13/06


Informations pratiques

Lieu : Espace Prémontrés, Liège

Prix par conférence :
5 € pour les non-membres de la société.
Abonnement pour les 10 conférences : 25 €.

Contact et inscription :
04 230 31 67 ou 0478 28 01 75 –  

Payement :
BE42 0000 6592 6654 de la Société d'Art et d'Histoire du Diocèse de Liège, rue des Prémontrés, 40 à 4000 Liège




4.2. Mess'AJE

Une catéchèse biblique pour adultes
avec l'aide d'un montage audio-visuel


La catéchèse Mess’AJE nous fait entrer dans l’histoire d’un peuple : de sa foi en des divinités, puis en un Dieu unique, en Jésus tel qu’Il a été perçu à son époque, en l’Église… Mieux connaitre l’Ancien Testament et le cadre historique qui l’a vu naître, nous aidera à voir en quoi il éclaire nos évangiles.

Cette lente croissance en quête de Dieu rejoindra sans doute le cheminement de chacun.… une première année a été vécue, mais tout le monde reste bienvenu.


Quand ?
Les jeudis en soirée de 19h30 à 22h :
5/10, 26/10, 16/11, 7/12, 18/1, 8/2, 1/3, 22/3, 19/4, 17/5, 7/6, 21/6

Le calendrier peut également être consulté sur le site http://www.messaje-international.com
(onglet "Régions" → choisir "Mess'AJE Belgique")

Où ? Espace Prémontrés (CDF) 40, rue des Prémontrés à Liège

Inscription préalable nécessaire :
• Bernadette Guillaume 04 377 29 69   

• Brigitte Dehin 04 252 35 41   

Maximum 20 participants
PAF : 50€ par an







5. CALENDRIER D'ANNÉE

Année académique 2017-2018

  • Lundi 25/9/2017
    Rentrée académique (17h)
    Célébration de rentrée (18h)
  • Du dimanche 29/10 au vendredi 3/11/2017
    Congé de Toussaint
  • Mercredi 6/12 et 13/12/2017
    Prière de l’Avent : 10 minutes pour Dieu (13h15)
  • Du samedi 23/12/2017 au vendredi 5/1/2018
    Congé de Noël
  • Du samedi 6 au lundi 15/1/2018
    Session d’examens
  • Mercredi 17/1/201
    Réunion des professeurs CDF
  • Du dimanche 11 au dimanche 18/2/2018
    Congé de Carnaval
  • Du dimanche 1 au vendredi 13/4/2018
    Congé de Pâques
  • Jeudi 10/5/2018
    Ascension
  • Du dimanche 20 au lundi 21/5/2018
    Pentecôte
  • Du mardi 5 au samedi 16/6/2018
    Session d’examens
  • Mercredi 20/6/2018
    Délibération CDF
  • Du vendredi 24 au mardi 28/8/2018
    Session d’examens août
  • Mercredi 29/8/2018
    Délibération CDF




6. INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS

Direction académique et administrative :

Mme Laura Cipriani
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Fermé du 24/7 au 15/8/17 inclus

Web : http://espacepremontres.be
Cpte : BE66 1960 1017 4143

Vicaire épiscopal de la formation :

Abbé Emil Piront

Responsables des certifications :

Frais d’inscription :

Tarif dégressif pour les élèves libres (non inscrits dans un parcours complet)
• entre 1h et 10h de cours : 4€/h
• entre 11h et 20h de cours : 3,5€/h
• plus de 20h de cours : 2,5€/h (à cumuler en une seule inscription)

Attention, pour chaque cours (sauf avis contraire) une inscription au moins huit jours à l’avance est nécessaire. Merci d’y penser !
Aucune absence ne donne lieu à un remboursement.

Pour les filières certificatives, voir au bas de chaque descriptif de parcours.